Passer le menu

Henri IV - le règne interrompu

L’entrée dans Paris

« La [Paris] prenant, je pourrai commencer à sentir les effets de la couronne » avait écrit Henri à Corisande le 14 mai 1590. Sitôt achevées les cérémonies du sacre, Henri IV se rapproche donc de Paris. Il veut en finir avec la résistance de sa capitale. Il est roi et, comme ses prédécesseurs, entend y vivre et y gouverner. Trois semaines plus tard il y entre sans combat. Cela fait plusieurs mois que des négociations ont été entamées avec Charles de Cossé-Brissac, gouverneur de la ville pour Mayenne et la Ligue.

Au petit matin du 22 mars 1594, dans un brouillard à couper au couteau, les troupes royales investissent les rues par les portes Neuve et Saint-Denis, opportunément ouvertes. Les soldats d’Henri n’ont aucun mal à quadriller la capitale, tant la résistance est faible. Tout juste faut-il occire une trentaine de lansquenets espagnols près du Pont-Neuf inachevé et Henri IV peut entamer son entrée triomphale.

Entrant par la porte Neuve vers six heures du matin, le gouverneur de Paris, le prévôt des marchands et quelques échevins sont là pour lui remettre les clefs de la ville. Sous une pluie battante les Parisiens se massent bientôt le long de la rue Saint-Honoré pour acclamer un roi qu’ ils exécraient, il y a quelques mois encore. Ils n’ont plus de raison objective de ne pas l’accepter. Vainqueur sur le plan militaire, le roi est désormais bon catholique et sacré. En outre, la clémence dont il fait preuve finit de gagner à sa cause les plus endurcis. Nulle vengeance, nulle punition pour ses sujets rebelles. En bon communiquant, Henri IV a fait imprimer un tract qui est distribué aux Parisiens au moment de son entrée : amnistie des Seize, volonté réaffirmée de « vivre et mourir en la religion catholique », conservation des parisiens « en leurs biens, privilèges, états, dignités, offices et bénéfices »… que demander de plus ?

Le roi se rend ensuite au Louvre pour y déjeuner, puis à la porte Saint-Denis dans l’après-midi où il peut assister au départ piteux de certains prêtres compromis et des troupes espagnoles du duc de Féria. « Recommandez-moi à votre maître. Allez-vous en, à la bonne heure, mais n’y revenez plus ! » leur lance-t-il tout à son triomphe.

Les nouvelles du sacre et de l’entrée dans Paris accélèrent la vague des ralliements. Des provinces, des villes et des individus font allégeance au roi alors que seuls quelques Grands s’obstinent, comme Mercœur en Bretagne. Parfois spontanés, ces ralliements sont souvent intéressés et coûtent extrêmement cher. Dignités, espèces sonnantes et trébuchantes grèvent le trésor royal, mais Henri IV sait qu’il s’agit du prix à payer pour assoir la paix dans le royaume.

Médias associés à cette fiche

Titre du média : Henri IV, roi de France, à cheval devant Paris

Henri IV, roi de France, à cheval devant Paris
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
Légende :
Henri IV (1553-1610), roi de France, à cheval devant Paris. Peinture, Anonyme. Paris, musée Carnavalet

Titre du média : Entrée d’Henri IV à Paris le 22 mars 1594

Entrée d’Henri IV à Paris le 22 mars 1594
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Entrée d’Henri IV à Paris le 22 mars 1594, gravure par Léon Gaultier, 1606. Musée national du château de Pau, Inv P.1150

Titre du média : Henri IV allant à Notre-Dame le 22 mars 1594

Henri IV allant à Notre-Dame de Paris le 22 mars 1594
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Henri IV allant à Notre-Dame le 22 mars 1594, gravure par Léon Gaultier, 1606. Musée national du château de Pau, Inv P 54.12.1.2

Titre du média : Édit de Senlis

Édit de Senlis, tract distribué aux Parisiens en mars 1594
Musée Condé de Chantilly
Légende :
Édit de Senlis, tract daté du 20 mars 1594 distribué aux Parisiens.
Bienvenue sur le site Henri 4
/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

/3/ Vous pouvez consulter la version mobile du site.
Version accessible