Passer le menu

Henri IV - le règne interrompu

Saint-Germain-en-Laye

Il existait à Saint-Germain-en-Laye un château reconstruit en partie par François Ier où Henri IV prenait plaisir à se rendre car, étant situé près de Paris, il pouvait s’y rendre dans la journée pour chasser ou prendre l’air. À partir de 1594, ses séjours sont plus fréquents, car un nouveau projet architectural a germé dans son esprit. Plutôt que le château, Henri s’intéresse à une petite annexe construite par Henri II au bord d’une terrasse surplombant la Seine. Le site est admirable et la vue est magnifique. Henri entend agrandir ce pavillon et en faire un véritable lieu de résidence : ce sera le château neuf de Saint-Germain, dont il ne reste malheureusement que des vestiges aujourd’hui.

Les travaux sont donc entamés en 1594, lorsque l’architecte Louis Métezeau est nommé « Ordonnateur des bastiments neufs de Saint-Germain ». La façade du pavillon d’Henri II regardant la Seine est agrandie de deux galeries, celles du Roi et de la Reine, et la Grande salle est surélevée d’un étage. Pour rattraper les 65 mètres de dénivelé et une perspective large de plus de 250 mètres, les jardins sont aménagés en sept terrasses agrémentées de parterres de buis et reliées par un système de rampes et de galeries. Saint-Germain, nouvelle Tivoli ou nouvelle Babylone, où les jardins suspendus sont ornés de fontaines et où l’on a aménagé des grottes artificielles peuplées d’automates qui s’animent grâce au talent de l’ingénieur hydraulicien italien, Tommaso Francini.

À l’intérieur le décor est confié aux peintres Louis Poisson et Toussaint Dubreuil. Le premier réalise à partir de 1596 des vues des villes du monde entier (Venise, Prague, Jérusalem…) alors que le second signe le décor de la galerie de la Reine d’après La Franciade de Ronsard et Les Métamorphoses d’Ovide.

Henri IV aime se rendre sur le chantier et converser avec les artistes et les artisans qui le peuplent. D’autres raisons l’y poussent. À partir de 1604, il réunit au château vieux tous ses enfants, légitimes ou non. Ainsi, au fil des ans, ils ne sont pas moins d’une quinzaine, logés et élevés ensemble sous la houlette de Madame de Monglat et au grand désespoir de Marie de Médicis. Les travaux s’achèvent finalement en 1608-1609 et le résultat fait l’admiration de tous les visiteurs. En 1610, Le Mercure françois peut sans exagération faire du château neuf de Saint-Germain, l’une des cinq merveilles du royaume.

Médias associés à cette fiche

Titre du média : Vue du château de Saint-Germain-en-Laye

Vue du château de Saint-Germain-en-Laye, 1614
© RMN / Agence Bulloz
Légende :
Vue du château de Saint-Germain-en-Laye : "Le Château Neuf et le Château Vieux en 1614", estampe par Matthäus Mérian, l'Ancien. Bibliothèque nationale de France

Titre du média : Portrait des châteaux royaux de Saint-Germain-en-Laye

Vue cavalière des châteaux de Saint-Germain
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Portrait des châteaux royaux de Saint-Germain-en-Laye, Plan, vue cavalière, eau-forte coloriée. Musée national du château de Pau, P. 1850

Titre du média : Château de Saint-Germain-en-Laye

Château de Saint-Germain-en-Laye, grotte
© Musée d’archéologie nationale, Saint-Germain-en-Laye
Légende :
Château de Saint-Germain-en-Laye, grotte des Orgues du Château-Neuf, gravure d’après A. Francini, 1614

Titre du média : Château de Saint-Germain-en-Laye

Château de Saint-Germain-en-Laye
Légende :
Château de Saint-Germain-en-Laye. Château-Neuf, par Guillaumot père, 1637.

Titre du média : Vue prise de la terrasse de Saint-Germain-en-Laye

Gravure, vue prise de la terrasse de Saint-Germain-en-Laye
© 1980 Inventaire Général / SPADEM
Légende :
Vue prise de la terrasse de Saint-Germain-en-Laye, gravure. Cliché : Ministère de la culture / J-B Vialles

Titre du média : Le Jardin du roy tres-chrestien Henry IV

Planche représentant une fleur "Martagum Pannonicum"
© BnF
Légende :
Le Jardin du roy tres-chrestien Henry IV, par Pierre Vallet, 1608. Planche 23, Martagum Pannonicum flore suave rubente. Réserve des livres rares de la Bibliothèque de l’Arsenal S-952

Titre du média : Le Jardin du roy tres-chrestien Henry IV

Planche représentant une fleur "Chamoeris angustifolia"
© BnF
Légende :
Le Jardin du roy tres-chrestien Henry IV, par Pierre Vallet, 1608. Planche 26, Chamoeris angustifolia flore vario par Pierre Vallet. Réserve des livres rares de la Bibliothèque de l’Arsenal S-952
Bienvenue sur le site Henri 4
/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

/3/ Vous pouvez consulter la version mobile du site.
Version accessible