Passer le menu

Henri IV - le règne interrompu

Divertissements royaux

Durant la Renaissance, la cour de France fut l’une des plus brillantes d’Europe et déploya un luxe ingénieux dans ses divertissements. Pour l’élite aristocratique, le divertissement de cour participait à un vrai dessein social, politique, et constituait l’une des expressions les plus visibles du rang, du pouvoir, du prestige. Dans ce cadre, tout courtisan, lui-même acteur de son image, se devait d’exceller dans l’art de la danse : élément essentiel de l’éducation aristocratique, comme l’équitation et l’escrime, la danse incarnait les valeurs de la noblesse et, véritable « comédie muëtte », jouait ainsi un rôle majeur dans la civilité de cour.
Bienvenue sur le site Henri 4
/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

/3/ Vous pouvez consulter la version mobile du site.
Version accessible